Tipeee : comment déclarer les « micro-dons » ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à produire du contenu sur Internet et à nous inscrire sur des sites de mécénat/micro-don en espérant que notre public nous soutienne financièrement. Patreon, Tipeee, Liberapay (malheureusement indisponible actuellement) et j’en passe. Si vous avez cette chance, vous devez aussi connaître vos obligations fiscales vis-à-vis de l’argent généré sur ces plateformes. Si la situation est relativement claire pour les utilisateurs français de Tipeee par exemple, elle l’est nettement moins pour les Belges. Voici les informations que j’ai pu récolter auprès du SPF Finances à ce sujet.

Une situation juridique encore peu commune… et peu claire

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de récolter un peu d’argent grâce à Liberapay, la plateforme de dons en ligne libre, aujourd’hui inutilisable contre la volonté de ses concepteurs. S’est alors posée la question de la fiscalité : comment déclarer ce « revenu ». D’ailleurs, était-ce un « revenu », ou un revenu ? (vous me suivez ?).

Encore inscrit sur Tipeee, j’ai alors tenté de dénicher des informations relatives à la déclaration de l’argent gagné sur ce type de plateforme. Rien. Quant au site du Service Public Fédéral (SPF) Finances, s’il est très bien fait, on y apprend rien concernant ce genre de récolte d’argent.

J’ai donc décidé d’écrire au SPF directement.

Ce que recommande le SPF

Mise en garde : Toutes les informations révélées ici doivent être vérifiées par vos soins. Je ne suis pas un spécialiste et ne vous fais part que de ma situation personnelle. Sachez que les membres du SPF Finances qui ont répondu à mes emails ont systématiquement décliné la responsabilité du SPF lui-même  (!), décision qu’ils ont justifié par le fait de ne pas disposer a priori de tous les éléments du dossier. Ce que je vais vous dire va donc pouvoir vous mettre sur la piste, avant d’entamer vos propres recherches, et de consulter si vous le souhaitez votre service de taxation, un comptable, etc.

Petit rappel de ma situation : j’écris des livres totalement gratuits, et ceux qui le veulent peuvent me faire des dons. Je suis donc dans les faits plus proche du youtuber que de l’auteur.

D’après les informations que j’ai obtenues auprès du SPF, les dons récoltés grâce à Tipeee dans cette situation seraient à considérer comme des revenus divers imposables à hauteur de 33% (\o/). Vous savez donc ce qui vous reste à faire.

Pour conclure

Si vous parvenez à obtenir des informations supplémentaires, ou contradictoires de la part de personnes qualifiées ou directement concernées, N’hésitez pas à réagir ! N’oubliez pas que chaque situation est différente et que les seules personnes à même de vous répondre sont (en principe) les employés de votre service de taxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *