Horizons parallèles, mon « projet Bradbury »

Il est temps. À partir du 1er septembre 2018 et jusqu’au 31 août 2019, je publierai une nouvelle par semaine.

Bienvenue dans les Horizons parallèles.

La décision

J’ai commencé à autopublier des histoires en 2014. À cette période, j’avais déjà écrit entièrement ou partiellement plusieurs nouvelles, et la possibilité d’utiliser Smashwords pour donner accès à mon travail m’a paru très excitante.

Depuis, j’ai publié dix nouvelles, et un roman qui n’est désormais plus disponible en ligne depuis quelques jours.

Même si je suis très content des histoires que j’ai écrites jusqu’ici, une partie de moi est déçue d’avoir « seulement » écrit dix nouvelles en quatre ans. Je sais que j’avais de bonnes raisons (le travail, les études, puis les deux, puis le travail…) mais quand même. Je devrais écrire davantage.

2014 a aussi été l’année au cours de laquelle j’ai découvert l’écrivain français Neil Jomunsi, qui avait décidé de suivre le conseil de Ray Bradbury donné en 2001, consistant à écrire une nouvelle par semaine pendant un an, avec son « Projet Bradbury« . À l’époque, ce challenge me semblait fou. Impossible. Et nécessitait de s’y consacrer à plein temps — hors de question d’écrire une histoire par semaine tout en travaillant.

Il y a quelques jours, j’ai commencé à penser à ce défi à nouveau, et fait quelques recherches sur le sujet. J’ai découvert qu’énormément d’auteurs à travers le monde avaient entrepris le challenge de Bradbury, et avaient écrit des articles de blog à son propos. Certains ont échoué, mais d’autres y sont arrivés. Tous ont quelque chose en commun : ils se décrivent comme fiers d’eux-mêmes, et comme ayant grandi de cette expérience.

J’ai donc pris une décision. Il est temps d’arrêter de parler et de commencer à écrire, d’arrêter de se prendre pour un écrivain et d’être un écrivain. Ce qui veut dire commencer ma propre version du challenge de Ray Bradbury. Qu’ai-je à perdre ? Pas grand chose. Mais j’ai tout à y gagner, même si le risque d’échec est bien réel.

Le challenge

Au commencement était Ray Bradbury, écrivain de science-fiction, auteur du merveilleux Fahrenheit 451, que j’ai personnellement découvert en audio-book il y a quelques années.

Au cours d’une désormais célèbre conférence donnée en 2001, mais également dans son ouvrage Le zen dans l’art de l’écriture, Ray Bradbury a évoqué le fait qu’en tant qu’auteur débutant ou intermédiaire, on pouvait parfois passer un an à l’écriture d’un roman qui allait s’avérer mauvais, alors qu’on aurait pu dans le même temps écrire plusieurs nouvelles, une par semaine, en précisant qu’il était impossible d’en écrire 52 mauvaises d’affilée. Cette idée a depuis été prise au mot par de nombreux auteurs sur le globe. Et maintenant, c’est mon tour.

Les modalités

Voici ce qui va se passer dans les prochaines semaines, et pour l’année qui vient.

  • Chaque semaine, je vais auto-publier une nouvelle.
  • Toutes les nouvelles seront gratuites.
  • Toutes les nouvelles seront placées sous licences libres Creative Commons BY-SA et Art Libre ce qui vous autorise à les partager avec vos amis, d’en écrire un prequel, une suite, d’en faire un dessin, d’en traduire en polonais ou quoi que ce soit d’autre, pourvu que vous me créditiez comme auteur original (avec lien vers mon site, s’il vous plaît) et que vous distribuiez le résultat vous-même sous licence CC BY-SA.
  • Certaines nouvelles seront traduites en anglais.
  • Certaines nouvelles seront disponibles en audiobook.

Quand Horizons parallèles démarrera-t-il ?

Le projet commencera le 1er septembre 2018. Connectez-vous sur saidwords.org ou suivez-moi sur twitter pour être tenu au courant.

Vous pouvez également d’ores et déjà vous inscrire à la liste accessible ici. Vous recevrez un email chaque semaine contenant le lien de téléchargement de l’histoire la plus récente !

Comment m’aider ?

Toute marque de soutien est la bienvenue… Je pense même que durant l’année qui vient, il pourrait s’avérer très important. Si vous souhaitez m’aider financièrement, je vous invite à consulter ma page Tipeee.

 

J’ai en tout cas hâte, vraiment hâte de démarrer ce projet et de voir ce que cela va donner ! Vais-je y arriver ? Voilà une première histoire à suivre…

4 réponses sur “Horizons parallèles, mon « projet Bradbury »”

  1. Voici une expérience qui promet d’être passionnante et que je suivrai avec grand intérêt. Je ne connaissais pas le challenge Bradbury. C’est complètement fou ! Je te transmets donc mes plus sincères encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *