Deux mois d’horizons parallèles, le bilan !

Je n’ai pas vu le temps passer. Le mois d’octobre se termine, et avec lui, c’est une nouvelle page du projet Horizons parallèles qui se tourne.

Quatre nouvelles gratuites et libres s’ajoutent aux cinq écrites en septembre. Lorsque j’aurai écrit la dixième, cette semaine (pour une sortie tout début novembre), j’aurai publié autant de nouvelles en à peine plus de deux mois qu’en quatre années de présence sur le web.

Oui, vraiment, ce projet est un remède à la procrastination.

Dans le désordre…

Une nouvelle couverture

Vous l’aurez remarqué, la couverture des nouvelles a été modifiée, par rapport aux histoires du mois de septembre. Cela me semble une bonne base pour continuer : vous aurez donc droit à une nouvelle couverture à chaque mois.

Rendez-vous à Mons les 24 et 25 novembre

Pour la première fois, je participerai à un salon du livre d’ici un mois. Ce sera le salon Mon’s Livre ! Je vous attendrai à ma table dans la section Auteurs littéraires (auteurs indépendants ou venus sans leur éditeur). Je vous prépare des versions exclusives de certains textes à télécharger uniquement sur place, mais aussi des objets artisanaux physiques… je garde la surprise pour l’instant !

Mon adhésion à la Ligue des Auteurs Professionnels

Je vous en parlais dans un article : j’ai adhéré en ce mois d’octobre à la Ligue des auteurs pro. J’espère ainsi représenter le caractère sérieux de ma démarche d’autoédition gratuite et libre.

 

Je vous laisse avec les couvertures et résumés des nouvelles de ce mois d’octobre (les couvertures vous mèneront directement à la page de téléchargement). Bonne lecture !


Viral

Sans yeux, nous te voyons. Sans nez, nous te sentons. Sans bouche nous te dévorons.

 

 

 

Autonomes

Quand une mise à jour change votre quotidien, il faut l’accepter… ou se rebeller.

 

 

La fin du rêve

Après dix-sept années passées à faire des rêves sponsorisés toutes les nuits, Nathan et Nina tentent de retrouver leurs souvenirs perdus.

 

 

Mauvaises ondes

La vie monotone d’un astrophysicien bascule le jour où, par hasard, il capte un signal radio d’origine inconnue…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *